Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nouveautés LGV ?

La Dépêche de ce jour, en donnant toute une page à Carole Delga reprend quelques questions sur la LGV.

Financièrement il manquerait pour Bordeaux-Toulouse 120 millions d’euros or le budget devait être bouclé le 15 décembre et nous n’avons rien de sérieux venant de l’Europe qui doit apporter 2 milliards, avec une décision gouvernementale qui ne peut être prise après le 21 avril !

Quant à la fameuse taxe, elle conforme que les propriétaires de bureaux ne veulent rien mais les assujettis à la taxe foncières vont payer « deux et quatre euros par an et par foyer » quand en fait le journal Sud-Ouest a fait le calcul et arrive plutôt à 10 euros. De toute façon le montant est secondaire par rapport au fait que pour la première fois les victimes d’un chantier vont payer pour le financer et que l’impôt départemental, intercommunal, régional, et national, sera sollicité pour beaucoup plus !

Rappel 1 milliard voté par la Région, 100 millions par le CD du 82, 34 millions par le Grand Montauban !

Castex aurait dit qu’Agen n’aura pas de gare LGV pour cause de non financement ! Et elle approuve ! Nous savons que c’est un chantage qu’applique la SNCF à des communes à qui elle demande des aides pour obtenir des arrêts de train !

Premier coup de pioche en 2025 ? Et cinq ans de construction ? Des promesses qui ne coûtent rien. La dernière date donnée par Chauzy c’était premier coup de pioche en 2023 !

Quant à l’enquête d’utilité publique pour Montpellier-Perpignan à laquelle j’ai participé, les questions posées ne sont pas seulement de l’ordre du tracé. Je proposerai une analyse des 600 contributions internet. J-P Damaggio

La Dépêche

Les deux projets de LGV avancent

Sur la LGV Montpellier-Perpignan, l’enquête publique s’est achevée cette semaine «avec quatre ans de retard» regrette Carole Delga. «Il faut maintenant étudier un certain nombre de contestations sur le tracé et trouver des solutions».

Sur Toulouse-Bordeaux, Carole Delga approuve les propos du Premier ministre sur le fait qu’Agen n’aura pas de gare TGV en raison de la non-participation du département du Lot-et-Garonne au financement. « Il a raison. Et puis les trains arriveront plus vite à Toulouse… Cette nouvelle gare aurait permis à Agen d’avoir plus de trains, ce ne sera pas le cas».

Le montage financier de la LGV Bordeaux-Toulouse est quasi bouclé (il manque 120 millions d’euros) et le calendrier respecté. Sur la question sensible des taxes, Carole Delga explique : « Il n’y a pas de décision aujourd’hui sur une éventuelle taxe sur les bureaux. Ce qui a été décidé c’est une taxe d’équipement qui s’appliquerait à partir de 2023 et qui coûterait entre deux et quatre euros par an et par foyer. »

Cette taxe spéciale d’équipement concernera les contribuables qui sont propriétaires et vivent à moins d’une heure d’une gare de la nouvelle ligne à grande vitesse. Le premier coup de pioche de la LGV Bordeaux-Toulouse pourrait être donné en 2025 et en 2030 pour Montpellier Perpignan.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :