Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voie ferrée Agen-Auch ?

Amusant cet article à plus d’un titre. Au départ j’ai failli me réjouir. Une ligne qui va réouvrir ! A la fin, une fois de plus c’est l’embrouille ! Il s’agit seulement d’un travail sur l’embranchement vers Toulouse qui est au croisement de l’embranchement vers Agen ! Et qui plus est l’engagement à plusieurs millions d’euros pour la LGV favoriserait cette ligne fermée ! Si vous y comprenez quelque chose faites moi signe ! J-P Damaggio

La Dépêche Publié le 22/02/2022 à 05:09

Lundi matin, les engins de chantier étaient à l’œuvre sur le passage à niveau de l’avenue de la Marne. La SNCF commence les travaux de remise en état de la ligne ferroviaire entre Auch et Agen, que la ville surveille de près.

Depuis lundi matin, et jusqu’au 4 mars, SNCF Réseaux engage de lourds travaux sur les voies ferrées à Auch. L’entrée est de la ville va être perturbée par la remise en état de la ligne actuelle sur le passage à niveau de l’avenue de la Marne, à hauteur de la gare. Ces travaux ont été évoqués par le maire, Christian Laprébende, lors des questions diverses à la fin du conseil municipal de vendredi soir.

"La réouverture de la ligne fret Auch-Agen a été bien confirmée par la présidente de Région pendant sa visite à Auch", déclare le maire, qui poursuit sur une annonce : "Sachez que, lundi, les rails en direction d’Agen sur l’avenue de la Marne retrouveront leur emplacement après avoir été démontés voilà un peu plus d’un an". Le signe, selon Christian Laprébende, que "cette ligne va être rénovée, et pourrait être en travaux dès 2023".

Mobilisation le 14 mai

La nouvelle surprend certains conseillers, mais pas Rui Oliveira Santos (EELV), qui ne manque pas d’évoquer la nécessité d’une mobilisation. Lui-même a été sollicité, en tant que conseiller du Grand Auch, par le comité régional de vigilance ferroviaire, très actif en Nouvelle-Aquitaine. "Ils souhaitent qu’on se mobilise tous, élus locaux ou simples citoyens, pour que les travaux annoncés concernant le fret, n’empêchent pas dans le futur que la ligne Auch-Agen serve aussi au transport de voyageurs."

Le comité organise à cette fin une manifestation le 14 mai à Fleurance pour mettre la pression sur les décideurs. Ce même comité appelle à profiter de l’assurance de voir la LGV construite, pour conforter le désenclavement du Gers. "Pour cela, il faut que le trafic voyageurs soit remis en activité." Marie-Pierre Desbons appelle, elle aussi, au développement des lignes annexes, afin d’irriguer le département. Tout en demandant qui va payer la facture.

Volonté politique

L’élue redoute que la Région ne se contente d’un simple maintien de la ligne Auch-Toulouse. Le maire souligne que "toutes les communautés de communes seront sollicitées. J’espère que la Région parviendra à les convaincre."

Et peut-être plus haut que la Région. Car à Matignon, on ne ferme pas la porte à un accommodement avec le Lot-et-Garonne, rétif à payer son écot à la LGV, si le département participe in fine à des liaisons secondaires comme Auch-Agen. Le sénateur Franck Montaugé s’est dit pour sa part confiant dans le désir de la Région, partenaire essentielle pour les liaisons infrarégionales, de voir ces lignes établies. "La réponse est politique. La présidente actuelle, Carole Delga a le souci de cet équilibre entre lignes nationales et locales."

Travaux : une porte ouverte

Non, la ligne Auch-Agen ne sera pas ouverte à la fin des travaux en cours. Le chantier du passage à niveau 54, celui de la gare, concerne au premier chef la remise en état de la ligne Auch-Toulouse. Mais pour autant, ces rénovations ont des répercussions pour l’avenir d’une liaison vers le Lot-et-Garonne. Engagés en 2020, et interrompus par les contraintes de la crise sanitaire, les travaux de SNCF Réseaux touchent un carrefour ferroviaire. C’est là qu’un aiguillage se trouve, pièce essentielle d’une connexion entre des lignes vers Toulouse et vers Agen. SNCF Réseaux reste très réservée sur l’avenir de cette ligne mais admet que sans cet aiguillage, pas de liaison possible. Il représente le point de branchement de la gare d’Auch à la ligne vers Agen. Toutefois, il faudra encore attendre. "On ne fait que remplacer une pièce, précisent les services de SNCF Réseaux. Pour nous, il s’agit d’une opération de maintenance, cet aiguillage devait être remplacé." Le chantier de l’avenue de la Marne est en majeure partie financé par la Région. Sur les 750 000 € budgétés, la région Occitanie règle 66,5 % de la facture, l’État 25 % et SNCF Réseau, 8,5 %.     Marc Centene

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :