Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

P1080987.JPG

 

Le 5 avril plusieurs associations de Hautes-Pyrénées, autour du cas de Notre-Dame des Landes ont proposé une débat sur les grands projets inutiles. Invité à intervenir pour le cas de la LGV Bordeaux-Toulouse, j’ai d’abord fait un détour chez l’imprimeur toulousain pour récupérer nos deux derniers livres publiés puis je suis arrivé assez tôt à Tarbes, pour visiter la gare que je n’avais pas vu depuis 40 ans, passer chez le marchand de journaux où mon regard est attiré par le numéro de la revue Pyrénées (voir autre article) qui porte sur l’aventure des trains.

Ensuite sympathique repas avec empanadas argentines, vin chilien puis la soirée.

Une intervention sur la TCP (voir autre article), puis Victor Pachon parle du cas Bordeaux-Hendaye en s’appuyant sur un diaporama précis dont les arguments ont souvent été évoqués sur ce blog (pas de saturation, mensonges de RFF, mobilisation populaire des villages, action pour démonter le projet déjà ancien…).

Pour  ma part il m’avait été demandé d’insister sur l’Alternative. Pour ne pas répéter les études du Pays Basque, autour de la défense de la ligne existante, après la présentation des « anomalies » du Tarn-et-Garonne j’ai insisté sur le sacrifice imposé de la ligne POLT et sur les mensonges politiques du Conseil régional.

Avec les opposants à la TCP et Bernard Lembeyre pilier de l’organisation de la réunion mais malheureusement absent nous nous sommes souvent croisés dans l’action en particulier pour les manifestations devant le Conseil régional.

L’intervention des amis de Notre Dame des Landes (responsables de l’ACIPA) a permis de faire le point concret sur la situation à la veille de l’imposante chaîne humaine prévue. Venant de Nantes avec sa compagne, le responsable me rappelait les temps anciens où il pouvait prendre le Nantes-Vintimille qui en fait était le Quimper-Vintimille ! Aujourd’hui pour aller de Nantes à Montauban, c’est le cirque.

Dans le débat un intervenant passionné à évoqué le projet d’un Las Vegas espagnol qui pourrait changer la TCP en ligne voyageurs à la place du projet ligne fret, ce à quoi il a été répondu qu’un tel tunnel de plusieurs dizaines de kilomètres est impossible pour les voyageurs. Ce projet de Las Vegas espagnol se promène de l’Aragon, à la Catalogne pour arriver finalement au sud de Madrid. Promesse de création de 200 000 emplois.

Une telle rencontre permet la confrontation de situations et alimente ainsi la réflexion de chacun sur le type de société que nous ovulons défendre, sur les formes d’action, sur l’état de l’opinion. Victor Pachon a insisté sur le côté rassembleur que nous devions mettre en avant pour l’efficacité de la lutte.

A suivre sur les différents chantiers de l’action. J-P Damaggio

      P1080989.JPG

 

On reconnaît sur le mur à gauche l'affiche d'Alternative LGV Midi-Pyrénées

Tag(s) : #action associations

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :