Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://www.cg47.fr/

Un débat sur la LGV qui réconcilie avec la politique.

Un débat qui honore la démocratie.

Un débat que vous pouvez suivre sur le site du conseil général.

Un débat de trois heures exactement.

Une passe d’arme d’abord quand un Conseiller général de l’opposition demande au président socialiste de donner la parole aux associations. Il refuse car ce n’est pas dans le règlement et cette entorse inciterait d’autres associations à faire la même demande, mais ce conseiller de Casteljaloux, Monsieur Guenin,  insiste : mais c’est là un sujet majeur. Et en effet…

Un sujet qui n’oppose pas droite et gauche !

Je sais, c’est incroyable mais c’’est pourtant vrai depuis longtemps.

Un sujet présenté avec une langue de bois dur comme du fer par RFF.. les rois du rail.

Des questions.

Une contre enquête des petits (un modeste cabinet d’études) qui ont travaillé à une étude alternative avec des moyens dérisoires : 60 000 euros quand pour la même chose RFF dépense de dizaines de millions d’euros.

Les comptes-rendus publiés dans la presse ne donnent pas la vraie réalité de ce débat. Par exemple, Raymond Girardi qui fut au cœur du sujet n’est pas évoqué, ni par La Dépêche, ni par Sud-ouest. Quelques éléments

Les associations de riverain

Le président parle d’associations de riverains. Oui, au départ il y a des associations de riverains mais ce n’est pas là leur caractéristique. Il ne s’agit pas de riverains défendant leur intérêt particulier comme le laisse entendre le président qui lui serait du côté de l’intérêt général et donc du côté des futures générations qu’il ne faut pas laisser sans la LGV alors qu’il reconnaît en même temps le coût exorbitant de la dite ligne. C’est une des raisons de la candidature aux législatives : sortir de l’image d’associations de riverains !

La belle concertation

RFF n’a toujours que le mot de concertation à la bouche si bine qu’un bureau d’étude a été chargé à présent d’étudier l’efficacité de cette concertation. Par téléphone on vous demande si la communication de RFF est très satisfaisante, satisfaisante, assez satisfaisante ou peu satisfaisante. A l’autre bout du fil le correspondant répond : « tendancieuse ». Et la dame passe à la question suivante mais le correspondant insiste : « vous avez coché quelle case ? » et l’autre de répondre « assez satisfaisante ». Ah ! non pas question…

Dialogue de théâtre que pourrait reprendre un humoriste car il est tellement significatif d’une façon de faire. On vous présente des cases, vous entrez dans les cases donc vous êtes libres de choisir mais si les cases ne vous conviennent pas alors vous n’existez plus !

Sauf que là nous sommes avec un investissement de plusieurs milliards d’euros. On vous dit : « Vous aurez une LGV » er vous pouvez discuter de la peinture… Quoi que….

Vous déplacez le problème

Un des rares défenseurs de la LGV… car quand vous demandez deux contournements vous déplacez le problème et vous ne le réglez pas. Car prendre 174 hectares pour améliorer une voie ferrée et en prendre 3000 pour une nouvelle c’est juste déplacer le problème. Car dépenser 2 milliards au lieu de 7 c’est juste déplacer le problème. Il y a ceux qui noient le poisson (RFF) et ceux qui veulent nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

Le prix du billet

Je l’ai dit cent fois : comment imaginer une augmentation du trafic si on ne dit pas le montant de l’augmentation du billet de train ? RFF n’a rien à répondre sauf comme toujours, des généralités. Mais c’est vrai le kérosène va augmenter et les autres moyens de transports aussi donc qui va augmenter le moins ? Sauf que pour l’avion des efforts immenses sont faits pour économiser de l’énergie ce qui n’est pas le cas pour le train.

L’évolution

De 1880 à 1939 on a établi le tracé et même préempté des terrains pour un immense canal de l’Atlantique à la Méditerranée. Puis le projet a été abandonné à cause de l’évolution. Est-ce que la grande vitesse ne va pas évoluer sur des pentes différentes.

Voilà quelques flashs d’un débat qui recoupe bien sûr des tas d’autres éléments que nous défendons depuis longtemps.

Jean-Paul Damaggio

Tag(s) : #conseils généraux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :