Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mensonges sont assez faciles en matière de LGV car les distances sont longues et l’info ne circule pas à grande vitesse. Nous avons par exemple beaucoup de mal à faire comprendre que la très grande majorité des élus de Midi-Pyrénées a refusé de payer Tours-Bordeaux. Ici il y a le cas de Cahors. C’est sur le blog d’Yvan Tricart que je découvre l’information que je fais partager. Quand à Montauban, à Caussade ou ailleurs le Conseil municipal proposera-t-il une telle motion même si nous doutons de l’idée de rames TGV sur le POLT ? Ceci étant la motion ne dit rien du barreau Limoges-Poitiers contrairement au commentaire d’Yvon Tricart car à Cahors on reste encore sur l’idée que TOUT est complémentaire… ?  JPD

 La Dépèche du Midi mercredi 17 avril 2013

Contrairement aux affirmations du maire de Limoges A Rodet , le Conseil municipal de CAHORS est trés loin de soutenir la LGV Limoges Poitiers , au contraire dans un article paru dans la Dépèche du Midi le Conseil municipal unanime exprime son inquiétude quant au possible report de trains de la ligne POLT sur la future LGV Limoges Poitiers.

Cahors. Le soutien unanime à POLT

A l'occasion de la séance du conseil municipal du 10 avril, la totalité des élus a voté favorablement à la motion pour soutenir le Train POLT (Paris Orléans-Limoges-Toulouse). Les élus ont notamment demandé que «POLT soit inscrit dans un schéma directeur de nature à assurer à la ligne son caractère national et à l'inscrire dans un processus de régénération du réseau classique». Les élus cadurciens «exigent que le nombre de circulation de trains ne subisse aucune dégradation supplémentaire» et souhaitent que «s'engage rapidement un plan de renouvellement du matériel roulant» avec notamment l'utilisation des premières lignes Grande vitesse. Enfin, Jean-Marc Vayssouze et ses collègues veulent que «les travaux de rénovation du réseau actuellement en cours» aient «pour finalité une réduction significative du temps de trajet entre Cahors et Paris».

Très impliqué dans ce dossier, Serge Laybros (adjoint PC) a redit sa détermination : «Il faut mettre le paquet pour avoir un axe ferroviaire moderne et performant». Michel Grinfeger (opposition) s'est dit solidaire, en regrettant l'image détériorée de la ligne». A suivre...

Partager cet article

Repost 0