Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour ne pas faire de jaloux, les autres interventions des maires. JPD

 Réunion de la commission consultative - Groupe 4 Département du Tarn-et-Garonne Préfecture du Tarn-et-Garonne - le 8 octobre 2012

 

Une séance de la commission consultative GPSO-LGV s’est tenue dans les locaux de la préfecture salle Jean Moulin, le lundi 8 octobre 2012 à 11h00 concernant les collectivités allant de Labastide Saint Pierre à Pompignan intégrant deux communes du département de la Haute-Garonne (Fronton et Saint Rustice) sous la présidence de Monsieur le préfet.  

Tour de table des communes :

 Labastide Saint Pierre

Le représentant de la commune évoque une lettre rédigée au niveau de la communauté de communes Terroir Grisolles Villebrumier du 9 août 201 adressée à RFF qui sollicitait un redimensionnement suffisant de la voirie sur le secteur nord de Montbartier (au niveau de la zone du Lauzard) afin de supporter l’évolution de trafic. Le représentant de la commune déplore que cette lettre soit restée sans réponse et constate que cette demande n’a pas été prise en compte dans l’optimisation que présente aujourd’hui RFF. M. Le préfet souligne que cette préoccupation, bien que légitime, dépasse la problématique LGV. Aussi, cela suppose que l’ensemble des acteurs du secteur infrastructure routière se concerte pour examiner ce point. RFF indique que des contacts ont déjà été pris avec l’Agence de Développement Economique afin de mettre en cohérence les deux projets (LGV et ZAC de Montbartier). La question de savoir si toutes les entreprises de la zone de Lauzard ont bien conscience du tracé notamment au regard de leur positionnement et de leur projet éventuel d’extension est posée. RFF répond que celles directement impactées dans ce cadre ont été effectivement contactées, et que les contacts réguliers avec l’ADE permettent de s’assurer de la mise à jour des données. Il est demandé que soit bien pris en compte le préjudice subi par les entreprises (Sud Projet notamment) qui ne vont plus bénéficier de l’effet vitrine de l’A62.

 Campsas

Mme le maire de Campsas craint que tout le trafic induit par Grand Sud Logistique se reporte sur le pont route prévu par RFF et passe ainsi à proximité du bourg de la commune. Elle regrette par ailleurs que les aménagements paysagers et les différentes protections acoustiques n’apparaissent plus sur les planches présentées. RFF indique que les ouvrages apparaissent sur le plan en violet et se tient à sa disposition pour expliciter les ouvrages prévus à ce stade de l’avancement des études. Mme le maire de Campsas s’interroge, de plus, sur la manière dont les élus locaux seront consultés dans le cadre d’affinement des ouvrages annexes visant à limiter les nuisances sonores et visuelles. RFF répond que le dimensionnement des ouvrages de protection acoustique et le principe d’aménagement paysager seront évoqués dans le dossier d’enquête publique et affinés, au fur et à mesure de l’avancement du projet, jusqu’aux études détaillées.

Canals/Grisolles

M. le représentant de la commune de Grisolles souligne n’avoir pas été concerté sur l’optimisation du tracé relative à la diminution de la longueur du tunnel et qu’aucune rencontre n’a eu lieu depuis le mois de juillet. Dans ces conditions ; il reste donc défavorable à ce projet. Il précise toutefois qu’il est possible d’entendre des choses si cela est expliqué, mais cela n’a pas été le cas. RFF s’engage à prendre rendez-vous avec le maire de Grisolles pour expliciter les optimisations.

Pompignan

M. le maire de Pompignan fait part de son mécontentement sur les dernières modifications apportées au tracé, bien qu’il soit satisfait que le tunnel apparaisse désormais en monotube. Il estime que le précédent tracé impactait moins son secteur, aujourd’hui, les conséquences sont plus importantes avec un rapprochement du bourg et une atteinte plus forte aux parcelles forestières, ainsi qu’un impact plus fort sur les habitations situées au-delà du canal. M. le préfet indique que cet axe apporte une meilleure protection pour le parc du château et que l’abaissement de la ligne devrait réduire les nuisances visuelles. RFF indique par ailleurs que ce tracé en zone boisée ne relève aucune contrainte. Le décalage de la ligne permettra une simplification de la structure du tunnel (un seul tube au lieu de deux). L’emprise de l’ouvrage sera donc moindre en sortie d’ouvrage. RFF confirme que le tracé ne se rapproche pas du bourg. Il est précisé la nécessité d’installer une base chantier spécifiquement dédiée à la réalisation de cet ouvrage, de superficie limitée, en sortie de tunnel. Des études ultérieures en fixeront précisément la superficie qui sera inscrite en emplacement réservé dans le dossier de mise en compatibilité du document d’urbanisme. M. le maire s’interroge également sur le devenir des parcelles concernées jusqu’à présent par le tracé et qui font l’objet d’un sursis à statuer quant à des demandes d’autorisation droit du sol. M. le préfet intervient pour préciser que le fuseau concernant le sursis à statuer sera prochainement réajusté par rapport au dernier tracé, des parcelles vont ainsi être libérées. Dans tous les cas, les sursis à statuer ne sont opposés que lorsque le projet de construction est très proche du tracé, les permis de construire sur des parcelles dans le fuseau mais éloignées du projet sont acceptés.

Saint-Rustice

M. le maire se dit favorable à un passage plus à l’ouest tel que présenté par RFF. Mais il demande à ce que le giratoire RD820 soit positionné en limite communale, comme la route actuelle. RFF indique qu’une rencontre doit avoir lieu sur ce point entre les communes de Pompignan, et de Saint Rustice, les DDT de Tarn-et-Garonne et de la Haute-Garonne et associant également les services compétents des conseils généraux respectifs. Une date devra être fixée en fin de séance.

Tag(s) : #favorables aux LGVs

Partager cet article

Repost 0