Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

En fait ce projet entrait dans un ensemble plus vaste : Cahors-Auch. Il s’agissait de construire une ligne Cahors-Moissac puis de là aller à Castelsarrasin pour rejoindre Auch.

Finalement, vingt ans après, le vœu de la Chambre de commerce de Tarn-et-Garonne sera exhaussé pour la ligne Castelsarrasin-Beaumont toujours en service aujourd’hui. Les autres éléments du projet donneront lieu à des tonnes de revendications, de décisions prises puis reportées. JPD

  

La Feuille villageoise de Moissac 1888

La Chambre de commerce du Tarn-et-Garonne a émis un vœu dont toute la population lui a su gré. Se basant sur ce que les terrains sont payés sur une longueur de plus de 20 km, la Chambre a demandé à ce que la mise à exécution de cette voie ferrée ait lieu dans les plus brefs délais possibles. On s’explique difficilement, en effet, que cette ligne de chemin de fer ne soit pas encore commencée. Quelle voie offre plus d’intérêt que celle-ci ? Appelée à desservir une région riche s’il en fût jamais, la Lomagne trouverait dans l’exécution de cette ligne une nouvelle force vitale dont les bienfaits se feraient ressentir sur toute notre région. Beaumont est un chef lieu de canton dont les transactions – nombreuses déjà – s’accroîtraient bien davantage encore.

Le vœu émis par la Chambre de commerce de Tarn et Garonne ne saurait demeurer sans résultat. Il est des innovations qui s’imposent d’elles-mêmes et que l’on ne peut prolonger indéfiniment sans mécontenter les populations intéressées.

C’est pourquoi nous espérons qu’il sera enfin donné satisfaction aux justes récriminations qu’a soulevées dans notre arrondissement le retard apporté dans la mise à exécution de la ligne de chemin de fer de Castelsarrasin à Lombez, par Beaumont de Lomagne.

 

Tag(s) : #Histoire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :