Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nouveau paysage à la séance du Conseil régional, pour voter le budget

2010 : Le monde était simple. Le budget est voté sans commentaire autre que les discours des chefs de groupes.

2011 : Le Front de Gauche montre son autonomie en proposant un amendement sur le financement des lycées privés et le groupe EELV bricole au dernier moment un amendement sur la LGV.

2012 : TRENTE amendements bien ficelés (2 FDG et 28 EELV). Cette fois EELLV joue pleinement son rôle. Bien ficelés parce que cette fois, il y a équilibre entre les demandes de financement et les retraits financiers. Donc à 19 h 33 Annie Bonnefond pour EELV liste un grand nombre de retraits de financements (dont des financements sur la LVG) pour faciliter entre autre le train de proximité ou la sécurité sur les routes.

Le groupe EELV vote pour avec un de plus me semble-t-il (15) ; 6 abstentions ; le reste vote pour.

 Jusque là, pas la moindre surprise sauf en effet l'importance utile de l’amendement. Là où je suis resté sans voix c’est par l’absence de débat qui en suivit ! Jusque là les 8 amendements précédents avaient pris au moins un quart d’heures d'interventions diverses. Seul Charles Marziani indique en passant que les retraits financiers sont impossibles car il s’agit de contractualisations ou d’engagement antérieurs.

Bref… il n’y a rien à faire !!! C’est un discours qu’on a déjà entendu.

Alors un simple rappel pour le camarade Charles : dans le Gers, la communauté d’agglomération d’Auch avait voté le financement de Bordeaux-Tours. Six mois après, le Grand Auch a décidé de suspendre sa participation au financement des travaux de la LGV le 6 avril 2012. Raisons invoquées : gel des dotations de l'Etat, absence de garanties  apportées par l'Etat pour la réalisation des travaux entre Bordeaux et Toulouse. Si la contractualisation et les engagements nous lient les mains alors pourquoi voter un budget !

Et Malvy est resté muet pour la première fois.

Des milliards qui circulent sans débat… ça continue.

Jean-Paul Damaggio

Tag(s) : #favorables aux LGVs
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :