Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

affiche-non-lgv-blog.jpg

Sur cette banderole, nous avons implanté le viaduc de 2 km qui avait été projeté dans ce paysage.

 

Cher Monsieur Astruc, le viaduc de 60 m aurait été mieux que le remblai de 17 m, un remblai que RFF se propose de rendre plus acceptable en augmentant sa base ? Ce projet de viaduc nous l’avons «médiatisé » pour faire comprendre l’immensité de ce chantier LGV, sans qu’aucune autorité ne vienne dire l’horreur qu’il représente. A présent, certains feignent la surprise alors que l’explication est simple : pour faire valider ce projet, il faut en réduire le coût sans en réduire la vitesse et le prix des deux ouvrages n’est pas le même. Dans le même secteur voici un peu plus de deux ans il y a eu une modification sur Caumont et à force de poser la question à RFF pour explications voici la réponse : «Environ 100 millions d’économie » (dans un cas la LGV passait dans le coteau et l’autre dans la plaine). Pour le remblai, RFF a donné une autre explication : modifier le tracé afin de résoudre mieux l’épine Auvillar chère à Jean-Michel Baylet. Quant à la ministre elle rappelle qu’elle demande qu’en Tarn et Garonne « rien ne se fasse sans la prise en compte des aspirations des populations ». Parce qu’ailleurs les élus se moquent des populations ? Mais ces aspirations des populations comment elle les connaît ? Certainement pas en lisant La Dépêche du Midi où les opposants à la LGV sont interdits de présence ! Au moment où toute la question est de savoir si oui on non on fait cette ligne, pour Mme Pinel c’est l’épine du tracé qu’elle veut soigner or ce tracé est un cancer mortel ! JPD

 PUBLIÉ LE 02/09/2012 dans La Dépêche

Nuisibles: la liste nationale qui fâche

 Les personnalités (1), comme le public, ne s'y sont pas trompées : le comice agricole du canton d'Auvillar orchestré, hier matin à Saint-Loup, par Renée Larochette, maire du Pin, et son équipe, valait le détour. Bovins, fruits, légumes et aviculture côtoyaient gaiement la machine à ramasser les asperges des Delpech ou encore les attelages du Sillon Gascon. Rien n'a manqué à la fête, pas même les questions d'actualité lors des discours. Le maire de Saint-Loup, Robert Baffalio, et le conseiller général, Christian Astruc, ont évoqué les sujets brûlants d'un été qui se termine fraîchement. Concernant la LGV, ils ont dit leur incompréhension d'avoir vu RFF remplacer dans le projet de ligne à grande vitesse le viaduc, qui devait traverser Saint-Cirice, par un remblai de 17 mètres de hauteur. Puis, se faisant porte-parole des piégeurs et chasseurs, ils ont exprimé leurs craintes sur la disparition d'espèces, telles la belette ou le geai, dans le décret du 18 août signé par la ministre de l'Écologie et établissant la liste des nuisibles. Une revendication qui agite les campagnes ces dernières semaines. C'est la ministre, Sylvia Pinel, qui leur a répondu, se voulant ferme et rassurante. «Sur la LGV, aux côtés de Jean-Michel Baylet et du préfet, nous allons redire avec opiniâtreté à RFF combien, en Tarn-et-Garonne, nous voulons que rien ne se fasse sans la prise en compte des aspirations des populations. J'ai déjà évoqué ce sujet avec le nouveau ministre des Transports. Sur les nuisibles, en tant que fille de piégeur, c'est une question que j'aborderai directement avec Delphine Batho, ministre de l'Écologie, lors d'un entretien que je dois avoir prochainement. Vous savez mon attachement aux questions cynégétiques. Il faut toutefois savoir qu'on doit le changement de mode de classement des nuisibles, qui se fait désormais au niveau national, à la précédente équipe». Jusqu'à il y a peu, c'était, en effet, aux préfets de lister les nuisibles dans chaque département, une mission devenue ministérielle récemment. Des joies et déboires de la centralisation...

 

(1) Le préfet, Fabien Sudry, le député, Jacques Moignard, le sénateur Yvon Collin, le président de la chambre d'agriculture, Philippe De Vergnette, le capitaine de gendarmerie Robert Salas et le Major Christophe Antoine, étaient également présents hier, ainsi que de nombreux maires.

Tag(s) : #action associations

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :