Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la pompe à essence, vous payez déjà une part de TIPP spéciale utilisée pour la LGV et inventée par le Grenelle de l’environnement. Cette taxe représente 30 millions d’euros sur cinq ans.

Au Conseil régional, Martin Malvy a déjà indiqué que sa gestion avait jusqu’à présent évité tout développement de la dette mais qu’avec la LGV, le Plan rail c’était fini et que la dette allait augmenter fortement.

Au Conseil général, les restrictions sont déjà là et sur quoi elles peuvent porter ? Sur les services sociaux qui sont de sa responsabilité.

Au niveau de l’Etat, de la SNCF, de RFF les problèmes sont énormes et précisons le une nouvelle fois : nous ne sommes pas pour des restrictions en tant que telles mais pour changer l’approche des dépenses en privilégiant les dépenses les plus utiles. Il faut investir dans le rail mais pas n’importe quel rail. Le rail rutilant… laissons le au garage !

Oui, la LGV c’est une très belle approche pour l’étude de la fiscalité dont l’essentiel n’est pas, plus ou moins d’impôt ?, mais, des recettes pourquoi faire ?

Des spécialistes pourraient mieux entrer dans le détail.

2 – 06 – 2012 Jean-Paul Damaggio

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :