Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un maire qui rappelle son opposition, un maire qui fait avancer le projet… On se demande où on va... C'est dans Sud-Ouest qui n'est pas allé voir Rousset. JPD

  

Maire UMP de Sud Pays Basque :

 Question : On sait que vous êtes un opposant à la LGV. Les différents rapports qui fleurissent vous confortent-ils dans votre opposition ?

 Michel Hiriart : Notre opposition à la LGV porte essentiellement sur le fait qu’il existe une ligne largement sous-utilisée et qu’il convient d’abord de l’améliorer avant d’aller créer une nouvelle ligne. Alors que l’on sait qu’elle serait également sous-utilisée et qu’elle n’apporterait rien au territoire. Ces rapports nous confortent donc et vont dans le sens de ce que nous préconisons depuis l’origine. Il est étonnant de voir fleurir ces rapports alors que la commission 21, mise en place par le gouvernement pour hiérarchiser les grands projets, ne rendra ses conclusions que fin juin.

 

 Saint-Yaguen

Bien que de plus en plus hypothétique, la perspective de la construction de la LGV est toujours d’actualité et, mardi soir, elle constituait même l’unique point à l’ordre du jour du Conseil municipal, à travers l’élection des membres de la commission intercommunale d’aménagement foncier, dont le but est d’étudier la réparation foncière des impacts du projet LGV/GPSO, sur le tronçon Bordeaux-Espagne. Une commission commune avec Beylongue, vu que plusieurs parcelles concernées chevauchent les deux villages.

 En ouvrant la séance, le maire, Vincent Lesperon, n’a pu que constater que, malgré l’appel à candidature affiché en mairie le 3 avril, doublé d’une « publicité » dans un journal d’annonces légales, aucun propriétaire ne s’est porté candidat. Deux solutions se présentaient alors : soit le Conseil municipal autorisait le maire à consulter les propriétaires pour désignation, soit les conseillers municipaux présents répondant aux critères - notamment posséder des biens fonciers non bâtis sur Saint-Yaguen - pouvaient se porter candidats.

 Conseillers et propriétaires

Après discussion, la deuxième solution a été choisie et, à l’issue d’un vote à bulletin secret, Pierre Labeyrie et Laure Lesgoirres ont été élus délégués titulaires et André Bague, délégué suppléant. Le maire étant membre de droit de ladite commission.

 Restait au Conseil municipal à désigner deux autres propriétaires forestiers et deux suppléants, hors conseil, qui seront appelés, dans un premier temps, à siéger à titre consultatif. Vincent Lesperon, après s’être entretenu avec les intéressés, proposait à l’aval du Conseil Michel Marque et Antonin Vives comme titulaires et Michel Darrigade, d’Ousse-Suzan, et Elisabeth Lauilhé, de Carcen-Ponson, comme suppléants. Ces derniers étant propriétaires sur Saint-Yaguen. Une proposition adoptée à l’unanimité.

Tag(s) : #dans les médias

Partager cet article

Repost 0