Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je me doutais que mes amis du Limoges-Poitiers, jamais en repos avaient les données sur la fameuse commission.

Le résultat n'est pas triste. Cette commission est largement pro LGV et son résultat ne sera qu'un habillage nouveau d'une réalité connue. Rappelons que dans le plan Sarkozy, aucune construction de LGV n'est prévue pour les 5 ans à venir (la prochaine Bordeaux-Toulouse ou Hendaye est pour 2017) donc il sera facile de dire qu'on retarde... sans retarder. JPD

 

 

Posté le 23/10/2012

LGV P-L : Commission chargée d’évaluer les projets

Commission chargée d’évaluer les projets du Schéma national d’infrastructures de transport : six mois pour hiérarchiser les projets.

Le 17 octobre, le gouvernement a nommé les 10 membres de la commission qui devra hiérarchiser les projets d’infrastructures de transport indispensables à l’avenir de notre pays, à partir de la liste préalablement établie – sur la laquelle figure notre LGV – et dont le coût global de 245 milliards d’euros sur 25 ans est estimé trop élevé compte tenu de la situation financière de la France.

Nous vous en donnons ci-après la composition :

 6 parlementaires :

  • Philippe Duron, député-maire du Calvados (PS), maire de Caen, membre de la Commission du développement durable, président de l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF) et co-président de TDIE. Il devrait présider la commission.
  • Michel Delebarre, sénateur du Nord (PS), maire de Dunkerque, ancien ministre de l’Equipement, du Logement, des Transports et de la mer
  • Eva Sas, députée de l’Essonne (EELV), vice-présidente de la Commission des finances.
  • André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme (PC), membre de la Commission des affaires économiques, président du groupe Gauche démocrate et républicaine. Son nom avait circulé pour faire partie du gouvernement en cas de participation de communistes.
  • Louis Nègre, sénateur-maire des Alpes-Maritimes (UMP), membre de la Commission du développement durable, président du groupe de suivi du SNIT au Sénat. Coprésident de TDIE.
  • Bertrand Pancher, député de la Meuse (Union des démocrates et indépendants), membre de la Commission du développement durable, co-rapporteur du Grenelle à l’Assemblée nationale.

4 personnalités qualifiées :

  • Jean-Michel Charpin, inspecteur général des finances, ancien Commissaire au Plan, ancien directeur général de l’INSEE, ex commissaire au Plan (1998-2003).
  • Yves Crozet, économiste, professeur à l’Université de Lyon II et président du Laboratoire d’économie des transports (LET).
  • Marie-Line Meaux, inspectrice générale de l’administration et du développement durable, Présidente de la 4e section « risques, sécurité, sûreté » au Conseil général de l’environnement et du développement durable au ministère de l’Écologie.
  • Patrice Parisé, ingénieur général des ponts et chaussées, est président de la 5e section « sciences et techniques » au Conseil général de l’environnement et du développement durable au ministère de l’Écologie. Il avait été directeur général des routes de 2003 à 2008 au ministère des Transports.
Tag(s) : #action associations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :