Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communique de presse: "Communiqué du 21 juin 2013 Coordination 47
La LGV Bordeaux-Toulouse seule ligne prioritaire en France d’ici 2030 ?
La presse nationale relaye l’imminence de cette possibilité bien que tous les rapports demandés par le gouvernement, les préconisations du ministre des transports et les conclusions de la Commission Mobilité 21 confirment la fin nécessaire de l’ère tout-TGV et de donner priorité à la modernisation du réseau existant.
De surcroît, le contexte économique appelle de façon évidente à l’économie et non aux dépenses inutiles.
Tous les arguments développés depuis 3 ans ont prouvé que cette ligne est inutile, la ligne actuelle étant non saturée, et que les performances entre LGV et ligne modernisée sont très proches : 17 minutes d’écart entre Paris et Toulouse.
Alors, pour quelle raison cet acharnement ?
Chantage, voilà aujourd’hui la seule raison pour laquelle Toulouse-Bordeaux est prioritaire.
Chantage de la part du président de la région Midi-Pyrénées, Martin Malvy, qui menace de retirer son financement de 102 millions d’€ de la LGV Tours-Bordeaux si Bordeaux-Toulouse ne se réalise pas.
Monsieur Malvy semble oublier que « sa » participation de 102 millions fait gagner une heure aux usagers Toulouse-Paris et inversement.
La région Aquitaine avec Alain Rousset exerce également une pression sur le gouvernement et soutient le président Malvy pour une seule raison : sans la contribution de Midi-Pyrénées, le financement de la LGV Tours-Bordeaux n’est pas bouclé.
Le gouvernement de François Hollande doit donner la priorité à l’intérêt général en confirmant la modernisation de la ligne actuelle et non au copinage en cédant à ce déplorable chantage qui engage l’argent public, l’argent de nos impôts.
Et tout cela dans un contexte budgétaire catastrophique.
Coordination 47"

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :