Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sur le journal du PCF, les Nouvelles, Michel Arquier est plus souvent signataire de l’éditorial que d’un point de vue. Voilà qu’il fait preuve d’un grand sens de la rhétorique.

1 ) Il se félicite de réunions « pour recueillir les suggestions » et quant quelqu’un en donne, il est traité comme le plus ridicule des ridicules. Comme si je dénonçais l’article ci-dessus sans en donner le contenu !

2 ) Il faut pointer ce qui est commun et voilà qu’il se régale à enfoncer le clou de la division entre membres du Parti de Gauche !

Bref, ce n’est pas aujourd’hui que les lecteurs du journal auront le point de vue des citoyens ridicules qui luttent pour une alternative !

Tristes personnes qui ne voient le monde que par le petit bout de la lorgnette quand Michel Arquier qui en connaît un bout sur les lorgnettes nous apprend comment s’en servir !

Un jour il lira peut-être les Nouvelles du Tarn et Garonne et y apprendra que les élus n’ont pas voté CONTRE le financement en PPP mais se sont ABSTENUS ! Un détail ? C’est comme le coût de la LGV, juste 8 petits milliards d’euros… Jean-Paul Damaggio

Point de vue

PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE !

Le 2 juillet, les élus du Front de gauche de notre région sont venus au devant des citoyens pour faire un compte-rendu de mandat et recueillir leurs suggestions. Au cours de cette réunion, un membre du Parti de Gauche 82 intervient pour faire une démonstration contre la ligne LGV : tout y était, le ton, les références, etc. A la fin de cette explication qui se voulait brillante, Nicole Fréchou élue régionale du Parti de Gauche démonte un par un les arguments qui venaient d'être avancés. Elle précisa notamment que même au sein du Parti de Gauche la question de la LGV n'avait pas été tranchée. Elle explique qu'il y a des besoins énormes en matière de transport dans notre région, qu’il fallait tous les aborder : la LGV, l’aéroport suplémentaire pour soulager celui de Blagnac, le développement de la ligne Paris Orléans Limoges etc. L'élue conclura son intervention par : « …la question de la LGV ne doit pas être examinée par le petit bout de la lorgnette ».

Une des leçons que je tire de cette réunion est que les communistes du Tarn-et-Garonne ont raison de dire qu'il faut cultiver nos points communs pour faire progresser le Front de Gauche. Toutes les composantes du F de G sont contre le financement Public Privé de la ligne LGV et nos élus régionaux ont voté contre. Nous pouvons certainement nous retrouver sur le fait que le gouvernement Ayrault refuse encore de satisfaire les besoins des français en repoussant les travaux de la LGV sous prétexte d'austérité. Travaillons donc sur les 90% de points communs que nous avons. C'est la seule et unique solution pour élargir le Front de Gauche et certainement qu'un jour nous finirons par nous apercevoir que nous avons beaucoup plus en commun.

Une autre leçon à tirer de cette réunion, c'est l'engagement des élus Front de Gauche à tenir ce genre de rencontre tous les 6 mois. A noter quand même que le candidat du Tarn-et-Garonne Christian Picquet (Gauche Unitaire) était déjà venu 2 fois nous faire un point sur le mandat. Nous devons inciter les citoyens à participer plus nombreux à ce type de réunions. Comme l'écrivait Danièle Petit dans un précédent numéro de notre journal : « c’est cela la citoyenneté vue par le Front de Gauche ».

Michel ARQUIER

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :