Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’idée du train à grande vitesse est venue de France et de ses fleurons. Après Concorde, le TGV. Petit à petit l’idée gagna du terrain dans le monde… européen. Les Espagnols ayant eu un système ferroviaire mal en point, pour cause d’incapacité du franquisme à l’entretenir, décidèrent que sa transition démocratique obligeant le pays à rattraper le temps perdu à grande vitesse, le pays devait se lancer (avec l’aide de lobbies européens du BTP) dans la construction du plus grand réseau au monde de LGV. Et sur les lignes l’AVE commença à s’imposer. Pour un non hispanisant, le jeu de mot n’est pas premier. AVE c’est l’abréviation de Alta VElocidad comme TGV est l’abréviation de Train à Grande Vitesse ou le TAV, Treno Alta Velocitat. Pourquoi les Espagnols ont-ils oublié le T devant AVE ? Car « ave » c’est aussi l’oiseau et en effet toute la triste philosophie du TAGV (Train Apte à la Grande Vitesse à ne pas confondre avec la marque déposée TGV) c’est de croire qu’on peut mettre un avion sur rail.

Par les hasards de la vie je tombe sur ce début de livre :

« Il était une fois une ville qui s’appelait TooLoose car elle avait tout perdu. Certains l’auraient installée à Poitiers pour être près de Paris, les plus frondeurs à Perpignan pour être près de Barcelone, et les plus échevelés, rois de la galéjade, entre Aix et Marseille pour être près de Milan. Malheureusement la géographie avait installé TooLoose à TooLoose.

De là l’invention de Tooloosains audacieux qui finirent par développer un moyen de transport surprenant, laissant les bateaux aux ports, et les trains sur les rails, pour passer par les airs. L’avion, mot dont l’origine n’est même pas occitane allait devenir le devenir de la ville si terrestre qu’était TooLoose. »

En conséquence, je suis allé voir d’où vient le mot avion, dont le lecteur découvre qu’il est très proche de ave, mais là c’est normal puisqu’il s’agissait d’inventer une machine qui vole ! Le mot est en effet aussi peu d’origine occitane que le nom de son inventeur, pourtant né à Muret (ah ! la bataille de Muret !) et mort à Toulouse ! Existe-t-il dans la ville rose un musée à la gloire de Clément Ader ? Il existe bien davantage : la Cité de l’Espace !

Avant de retenir le mot avion, on parla d’aéro qu’on retrouve encore dans aéroport qu’à Toulouse on pourrait plutôt appeler avionport même si ce fut la ville de l’aérospatiale. Gamin, j’étais étonné par ce nom ronflant d’aérospatiale car fasciné par les merveilles de la vitesse, je considérai que le spatial c’était plutôt Gagarine et le Spoutnik. Comme tant d’autres j’oubliais que derrière la SNIAS (Société Nationale Industrielle Aéro Spatiale) société d’Etat comme la SNCF, il y avait la dimension militaire.

Donc avion fait figure de mot mal aimé venant de la marge de la vie, celle qui fut si chère sa vie durant à Clément Ader qui en fit une marque déposée.

L’oiseau a déraillé en Espagne, et si j’ai le temps, un jour, je vous présenterais ce livre sur TooLoose où, trahissant la géographie et le passé, certains veulent s’envoyer en l’air en restant sur terre ! L’avion sur rail est une calamité, et pour l’avion… et pour le rail, et je l’écris indépendamment des déraillements et leur cortège de drames et de douleurs.

Jean-Paul Damaggio

Tag(s) : #l'international, #train, #espagne déraillement

Partager cet article

Repost 0