Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est incroyable : rêver d'aller en train de Villefranche de Rouergue à Paris en passant par Montauban ! ET il faut être expert pour ça ? Voici l'article de La Dépêche JPD

PS : Bien sûr qu'il y a mieux à faire....

Expert en économie des transports et ancien Chef de Département de la SNCF, Jean-Pierre Estival revient sur son analyse de la situation du rail dans l’Ouest Aveyron. Celui qui fut aussi professeur à l’Université de Cergy Pontoise insiste sur l’impérieuse nécessité, pour toute ville soucieuse d’avenir, d’être raccordé par fer avec les grandes métropoles, à commencer avec Paris. Il déplore ainsi que «déjà, le trafic fret ferroviaire s’est retiré de l’Aveyron et de la région de Villefranche, n’y laissant que quelques miettes; sans qu’aucune réaction pour la création de short lignes gérées par l’initiative privée, mais sous impulsion des élus, ne viennent réparer le tort subi par la région, comme c’est le cas ailleurs.»

Autre point sensible pour ce spécialiste du rail, le trafic voyageurs. «Il faut certes, rappelle-t-il, se féliciter de l’initiative unique et courageuse de Midi-Pyrénées d’avoir pris l’initiative de régénérer toute l’infrastructure ferroviaire de la Région à la place d’un RFF défaillant évitant à notre Région de se retrouver vite reléguée dans le lot des Régions sans avenir.»

Reste qu’à ses yeux, «il faut aussi déplorer que l’architecture du nouveau réseau régional conçue par l’autorité organisatrice se soit concentrée que sur les seules relations avec la capitale régionale, au détriment des relations périphériques et de celles nous reliant à la capitale.»

Jean-Pierre Estival tranche d’ailleurs : «dans un monde où la voiture est condamnée à décliner sous le poids des politiques urbaines, sous celui des contingences écologiques et à cause d’une hausse tendancielle du prix de l’essence liée au déséquilibre structurel sur les marchés mondiaux du pétrole, il est fondamental pour une région qui veut promouvoir le tourisme individuel et de groupe de miser sur des relations ferroviaires directes et confortables.» Pas de doute pour Jean-Pierre Estival «la relation actuelle avec Paris s’assimile à un parcours d’obstacles qui ne peut que dissuader la venue de touristes du Bassin parisien, pourtant grand pourvoyeur de touristes pour notre région.»

-"Des ruptures inconfortables»

L’analyse de Jean-Pierre Estival ne souffre aucune équivoque : «Aujourd’hui la liaison de jour pour Paris s’effectue en trois parties et deux ruptures inconfortables : premier trajet de Paris à Brive sur une infrastructure que l’on sait’’ malade’’ et donc dangereuse depuis l’accident de Brétigny, et ce, avec un matériel vétuste à limite d’usure ( anciens Corail transformés superficiellement en Theoz). Un second trajet en autorail régional de Brive à Figeac, certes moderne, mais à capacité insuffisante (une seule caisse) obligeant une partie des passagers à voyager debout ou, en cas de pointes, à un transfert de dernière minute sur un autocar affrété à Brive dont les horaires ne sont pas garantis, surtout pour les Villefranchois qui ont une correspondance à Figeac. Un parcours terminal en autocar de Figeac jusqu’à Villefranche mais qui, en cas de retard, compte tenu de son obligation de rotation à horaires précis, n’est d’aucun secours obligeant à un recours aux taxis de bout en bout. Une telle situation est structurellement défavorable à la région de Villefranche. C’est dans ce contexte que devient impérative une connexion à Montauban aux TGV Toulouse à Paris en ayant recours à une liaison par autocar fiable et confortable de Villefranche à Montauban, laquelle, un jour, dans le cas d’une LGV Bordeaux-Toulouse, pourrait mettre Villefranche à moins de 4 heures de Paris. Ce projet est un projet d’avenir et il faut se féliciter qu’il soit repris par l’association qui projette de développer des liens avec l’Ouest du Rouergue. ‘

Tag(s) : #train, #toulouse, #montauban

Partager cet article

Repost 0