Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Damaggio Jean-Paul 82210 Angeville

Pour l’Association Alternative LGV Midi-Pyrénées

A Monsieur le Président du Conseil régional

Objet : le terminal ferroviaire de Fenouillet

Bonjour,

En tant que défenseur des lignes existantes, il m’arrive souvent de passer par l’ancienne nationale 20 le long de ce qu’on appelle la gare de triage de Saint-Jory en me souvenant de l’intense activité que j’y voyais quand j’étais gamin..

Aujourd’hui, je me permets de m’adresser à vous car pendant que vous vous mobilisez pour la promotion de la LGV Bordeaux-Toulouse, vous laissez faire un massacre dans la zone indiquée.

1 ) Le Figaro du 26 septembre 2012 nous apprend : « Le conseil d'administration de Novatrans, filiale en difficultés de SNCF Geodis[1], a validé aujourd'hui l'offre de reprise par le Groupe Charles André (GCA), spécialiste du transport multimodal, selon un communiqué de SNCF Geodis, la branche transport et logistique de la SNCF. "La proposition de rachat (...) par le Groupe Charles André prévoit la reprise de 110 emplois" chez Novatrans, opérateur de transport combiné rail-route, qui compte 257 salariés. Les salariés restants se verront proposer des offres de reclassement au sein du groupe SNCF", précise le communiqué.

"La prise de contrôle de Novatrans par GCA pourrait intervenir au cours du premier trimestre 2013, l'opération étant soumise à l'approbation de l'Autorité de la concurrence française", indique SNCF Geodis. Le montant de l'opération n'est pas indiqué. Rachetée en 2009 par la SNCF et logée dans SNCF Geodis, Novatrans a accumulé depuis les exercices négatifs. Le dernier en date présente une perte de 18,6 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 86,8 millions. Dans son offre, GCA ne reprendrait pas le terminal Novatrans du Havre, avait indiqué à l'AFP une source proche du dossier au moment du dépôt de l'offre en juillet dernier. D'autres terminaux du sud de la France, dont celui de Marseille, ne seraient pas conservés mais continueraient toutefois à être desservis, Groupe Charles André Transports sous-traitant alors les prestations de manutention à un tiers, comme la filiale de la SNCF Naviland Cargo.

Plus des deux tiers des terminaux seraient conservés dans cette offre, avait précisé cette source. "SNCF Geodis va désormais concentrer ses efforts sur le renforcement de ses activités de combiné maritime et d'autoroutes ferroviaires", a déclaré son directeur général Pierre Blayau, cité dans le communiqué. »

2 ) Aujourd’hui nous sommes à l’heure des comptes pour le terminal de Toulouse-Fenouillet et que découvrons nous ? Qu’en un week-end (celui du 30 juin) le terminal est balayé comme nous l’apprenons par le site intermodalités[2]. Or, ce que nous lisons sur ce site est incontestable : « Alors que l’ensemble des acteurs du transport sont sensibilisés par le report modal, une région comme Midi Pyrénées et sa métropole toulousaine laissent disparaitre un des seuls outils lié à l’intermodalité à gros débit. » Est-ce là une défense du fret ferroviaire ?

3 ) Et demain ? Que peut-il se passer sur cette zone, justifiant une destruction aussi rapide ?

Dans l’attente d’une réponse, recevez monsieur le président l’expression de mes salutations les plus respectueuses.

Pour l’association Alternative LGV 82 Midi-Pyrénées, Jean-Paul Damaggio

P.S. Copie au vice-président en charge des transports et au maire de Fenouillet.

[1] http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/09/26/97002-20120926FILWWW00587-la-reprise-de-novatrans-validee.php

[2] http://www.intermodalite.com/

Tag(s) : #toulouse, #Malvy
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :