Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cette délibération est un peu ancienne mais mérite d’être archivée sur ce blog.

Sa fonction est politicienne : elle vise à faire pression sur le Conseil Général du Tarn et Garonne qui a refusé de payer pour Bordeaux-Tours ce que le Grand Montauban a fait sans que nous puissions donner les votes.

Ce texte glorifie la droite au Conseil régional qui « a rendu possible » le financement de la LGV ce qui est faux car même sans la droite le PS pouvait faire voter la convention de financement ; seuls le groupe EELV a voté contre, le PRG et le Front de Gauche ayant choisi l’abstention. Si en effet tous les groupes avaient voté contre alors oui ce financement qu’a refusé la région Poitou-Charentes, aurait pu être évité en Midi-Pyrénées pour le grand bien des contribuables. D’autant que la LGV Tours-Bordeaux se fait… même sans le financement de Poitou-Charentes, du Conseil général du 82 et de tant d’autres collectivités territoriales (16 sur 21 en Midi-Pyrénées).

Ce texte a été voté à l’unanimité, le PS-PRG-EELV-Montauban citoyenne ayant choisi de ne pas participer au vote. JPD

Monsieur Thierry DEVILLE donne lecture du rapport suivant:
Mesdames, Messieur
s,

Monsieur DEVILLE propose au Conseil Municipal de se prononcer sur le vœu suivant :

L'arrivée de la LGV est une véritable chance pour notre territoire, puisque nous le savons, la construction d'une gare nouvelle sur l'agglomération qui mettrait Montauban à 2 h50 de Paris serait un atout de développement indéniable que nous envient de nombreux territoires.

Malheureusement, aujourd'hui, alors qu'il convient de lancer définitivement le projet, nous assistons à une politisation du débat qui risque d'enterrer définitivement l'arrivée de la LGV en Midi-Pyrénées.

Ainsi, au Conseil Régional, le financement de la LGV n'a été rendu possible que grâce au vote du groupe d'opposition « Osons Midi-Pyrénées », qui a justement su dépasser les clivages et voter avec le Président Malvy sur ce dossier lourd d'enjeux, alors que le Front de gauche, les Verts et le PRG n'y étaient pas favorables.

En Tarn et Garonne, le Conseil général n'a toujours pas voté en faveur de la ratification du protocole d'accord relatif à la branche Bordeaux-Toulouse et la convention de financement et de réalisation du tronçon central Tours-Bordeaux de la LGV SEA qui doit engager la collectivité sur le financement de la ligne, arguant qu'il faut prendre son temps sur ce dossier.

Néanmoins, les déclarations du nouveau Préfet de Région sont assez claires : il est nécessaire de boucler rapidement le plan de financement définitif, au risque de perdre la LGV. Nous ne pouvons donc plus perdre de temps sur ce dossier, même s'il reste des points à confirmer concernant le tracé il faut affirmer clairement notre volonté de voir la LGV arriver sur notre territoire.

C'est pourquoi, il vous est proposé de :

- rappeler l'importance que revêt l'arrivée de la LGV et la construction d'une nouvelle gare pour le développement de la Ville de Montauban,

- et mandater Mme le Maire pour qu'elle fasse part de la position de la Ville aux différents partenaires publics et demande au Conseil général de bien vouloir ratifier le protocole d'accord relatif à la branche Bordeaux-Toulouse et la convention de financement et de réalisation du tronçon central Tours- Bordeaux de la LGV SEA

ADOPTEE A L'UNANIMITE

Pour extrait certifié conforme, Montauban, le 17 mai 2011

Tag(s) : #montauban
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :