Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réu de Saint Jory sur La Dépêche

Nous l'avions remarqué pour Saint Rustice, côté Haute-Garonne La Dépêche rend compte de nos activités. Donc je me fais le relais du compte-rendu et de la photo qui complètent mon propre compte-rendu. J-P Damaggio

 

Publié le 04/04/2017 à 03:51, Mis à jour le 04/04/2017 à 08:51

Réunion d'information autour de la LGV

L'association «Alternative LGV Midi-Pyrénées» a proposé une réunion publique d'information aux Saint-Joryens afin de mieux faire comprendre les tenants et les aboutissants du Grand Projet Ferroviaire Sud Ouest (GPSO) qui concerne les lignes Bordeaux/Dax et Bordeaux/Toulouse.

Si peu de saint-joryens ont participé à cette réunion les départements limitrophes et concernés étaient bien représentés. Les débats étaient animés par Jean Paul Damaggio, président de l'association et par Claude Semin, coordinateur des départements 33/47/82 et 31. Alternative LGV se bat et fait entendre sa voix uniquement sur le projet Bordeaux/Toulouse.

Jean Paul Damaggio : «Après la Déclaration d'Utilité Publique (DUP) signé par le gouvernement validant le projet GPSO, le préfet de la Haute-Garonne a signé la DUP pour les aménagements du Nord-Toulousain et le préfet de Gironde pour les aménagements du Sud-Bordeaux. Nous pourrions en déduire que le projet est cette fois en marche ! Il n'en est rien, d'abord parce que de nombreux recours ont été déposés au Conseil d'État et aussi parce qu'à ce jour, le plan financier est au point mort !»

Pendant son intervention, Clause Semin, s'en est pris à la pétition «Moudenc» prônant la mise en service de la LGV pour 2024 : «Notre réseau ferroviaire est loin d'être à saturation, il serait bien plus utile de le renforcer, de l'améliorer pour un meilleur confort des usagers, les trains du matin sont archi-pleins ! Une étude récente indique que seulement 5 % des voyageurs entre Bordeaux et Toulouse prennent le TGV !»

Le débat s'est poursuivi par les questions de la salle et la réunion a été clôturée à 22h30.

La Dépêche du Midi

Partager cet article

Repost 0