Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le président du Conseil départemental de Haute-Vienne ne désarme pas d'après cet écho du Populaire au sujet d'une réunion de l'institution. On est dit-on face à des "questions structurantes" et tout ça ne serait que combines politiciennes, électoralistes et j'en passe. La phrase citée est d'un ridicule à toute épreuve sauf qu'elle est devenue classique. J-P Damaggio

"1 - La LGV à l’épreuve des élections

Alors que Jean-Claude Leblois et le président de Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, ont cosigné un courrier adressé au Premier ministre, le président du conseil départemental de la Haute-Vienne a rencontré François Hollande il y a une dizaine de jours. Le Président de la République aurait répété à l’élu haut-viennois la nécessité de s’accrocher au projet. Jean-Claude Leblois, défenseur acharné de la ligne à grande vitesse Limoges-Poitiers (« la LGV est un facteur de désenclavement vital, il n’y a pas de solution alternative », dit-il), a d’ailleurs saisi le ministre des Transports, Alain Vidalies, afin de relancer la DUP.

Mais quelle incidence pourrait avoir la période électorale sur ce dossier déjà fort mal en point?? Sans doute le risque d’entendre des voix discordantes, voire une cacophonie ambiante à même de dérouter tout le monde. C’est en tout cas ce que semble craindre Jean-Claude Leblois, qui prévient : « il ne faudrait pas que certains utilisent la campagne électorale en faisant preuve d’une sorte de double jeu attentiste qui leur permettrait de se dédouaner de leurs responsabilités »."

Tag(s) : #limoges LGV rénovation lignes existantes

Partager cet article

Repost 0