Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui a raison ? La justice tranchera dit-on le 19 juin. De quoi s’agit-il ? RFF et la SNCF refile un chantier à La Pyrénéenne qui dépasse le budget mais RFF et la SNCF ne veulent pas payer alirs qu'ils auraient donné l'autorisation de ce dépassement. L’entreprise plonge, et à présent les sous-traitants sont au bord du gouffre. RFF et la SNCF disent : surtout pas de bruit.

Sur le site de France 3 une dame indique en janvier 2012 :

 « BONSOIR

mon gendre et mon petit fils travaillent à la Pyrénéenne ils ont bossé comme des fous durant des mois week end compris. c'est inadmissible ce qui arrive. mon petit fils de 18 ans conduit une niveleuse et n'a pas compté ses heures pour une entreprise qui l'a accueilli dès sa sortie de l'école. mon gendre conduit le porte char. je connais beaucoup de leur collègues ils sont bosseurs. j'espère que la région va se bouger et que la sncf va être honnête et payer au plus vite afin d'éviter une catastrophe pour toutes les personnes qui travaillent dans cette entreprise. BRUNO ET JEAN et tous les autres nous sommes avec vous.

JOSE ET MARTINE

 La Pyrénéenne est basée à Villeneuve-les-Bouloc (31). Elle emploie 70 personnes. L'entreprise de BTP affirme que la SNCF et Reseau Ferré de France n'ont pas payé les dépassements de travaux effectués sur la ligne entre Toulouse et ST Sulpice. Un dépassement dont la Pyrénéenne les avait pourtant informés et auquel ils ne s'étaient pas opposés.

Le manque à gagner pour La Pyrénéenne s'élève à 2 millions d'euros. La direction pourra payer les salaires de décembre mais ce ne sera, pas le cas en janvier si la SNCF et RFF ne paient pas la facture.

 Depuis janvier les travailleurs sont en attente d’une décision du tribunal !

 Mais à présent seize entreprises du BTP qui ont travaillé pour La Pyrénéenne sur le chantier du doublement de la voie de chemin de fer Toulouse/Montastruc, deviennent des victimes collatérales des difficultés financières rencontrées par leur donneur d'ordre. Seize entreprises, ça commence à faire du monde et ils ont les moyens de se faire remarquer. Donc hier 14 juin, les travailleurs ont bloqué la circulation entre 8 h 30 et 10 heures à hauteur du passage à niveau qui coupe le chemin de Gabardie à Toulouse. Pour les seize entrepreneurs qui ont confié leurs intérêts au cabinet d'avocat Simon Cohen, il s'agit de recouvrer 1,8 million d'euros de créances correspondant à des travaux ou à des matériaux qui leur ont été commandés par La Pyrénéenne placée en redressement judiciaire depuis octobre 2011 et qui réclame elle-même 7 millions d'euros de dépassements de budget à Réseau Ferré de France (RFF) et à la SNCF, les maître d'œuvre et maître d'ouvrage du chantier.

Dans l'attente d'une réponse positive de RFF et de la SNCF la situation est bloquée au moins jusqu'au 19 juin, date à laquelle le tribunal de commerce de Toulouse devrait statuer sur l'avenir de La Pyrénéenne.

Mais les seize sous-traitants dont deux sont également placés en redressement judiciaire en raison de ces factures impayées ont choisi de briser le silence que les pouvoirs publics, la SNCF et RFF leur avait demandé d'observer pour tenter de régler le contentieux dans la discrétion. Pour eux, les travaux ont bel et bien été réalisés en heure et en temps, et si La Pyrénéenne n'a pas les moyens de payer ses dettes, c'est à RFF et à la SNCF qui ont bénéficié des travaux de s'acquitter d'1,8 million d'euros. Pour Pierre Artigues, porte-parole du collectif, cette implication des deux entreprises publiques est d'autant plus légitime qu'elles ont en toute connaissance de cause attribué le chantier à La Pyrénéenne sur la base d'un montant estimé à 10 millions d'euros qui s'est révélé insuffisant, explique en substance l'entrepreneur. Décidé à aller au bout de sa démarche, le collectif des créanciers dénonce « le manque de volonté de RFF qui nous balade depuis six mois » et promet « de venir récupérer les matériaux sur le chantier ou de bloquer la gare Matabiau si nécessaire. » JPD

Tag(s) : #favorables aux LGVs

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :