Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour dénoncer la LGV il y a son coût, son inutilité mais en plus son absurdité par rapport à l’existant, absurdité dont la gare de Bressols me paraît être l’emblème. Il s’agit pourtant d’un carrefour ferroviaire vont vous expliquer les doctes fabricants de brouillard.

En effet à Bressols vont se croiser la ligne Toulouse-Bordeaux-Paris et la ligne TER vers la gare de Montauban ville ! Plus génial que ça tu meurs !

J’ai déjà dû l’écrire mais j’insiste. A Bressols vous n’aurez qu’une direction à disposition, Bordeaux, Angoulême, Tours, Paris (au maximum cinq ou six gares), car qui va aller à Bressols pour prendre le train direction Toulouse ?

Bref, vous pourrez cependant prendre le TER pour aller à la gare de centre-ville. Et de là le TER pour aller à Caussade ou ailleurs. Deux correspondances au lieu d’une et surtout, plus d’intercités sur le POLT.

Mais ce n’est pas tout. Plus de train Corrail non plus sur Bordeaux-Toulouse car les intercités faisant concurrence à une LGV, c’est seulement possible pour un train exceptionnel !

A l’heure actuelle la gare de Montauban est au carrefour de deux GRANDES lignes.

Vous pouvez donc prendre le train à Montauban pour aller à Perpignan ou Cerbère, à Nantes ou Vintimille mais ça va devenir impossible. Il faudra aller au carrefour de Toulouse sauf bien sûr à emprunter des TERs et les correspondances qui s’en suivent et qui ne correspondent pas toujours.

Dans l’indispensable assassinat des intercités, voulu par la SNCF pour « assainir » ses comptes (ah ! si les Régions pouvaient s’en charger !), vous avez même la disparition d’intercités là où il n’y a pas de LGV en concurrence ! La ligne Bordeaux-Limoges-Lyon fonctionne à présent avec une succession de TERs !

Paris-Lyon : il y avait et il y a une ancienne ligne consacrée au TER et au fret. Soit vous payez plein pot avec le TGV soit vous prenez une succession de TER ! Pourquoi ne pas maintenir sur cette ligne, des intercités ?

D’où le propos de M. Philippe Duron* devant les députés 5 juin 2013 :

« Parviendrons-nous à équiper l’ensemble du territoire de la grande vitesse ? Assurément pas. Nous avons donc réfléchi à un système intermédiaire semblable à celui qu’a adopté l’Allemagne il y a deux ans en lançant, à côté des ICE, les ICx qui circulent à 220 kilomètres heure. Il y a quelques années, la commission Bocquet sur l’industrie ferroviaire avait également mis en avant que la très grande vitesse ne représentait que 6 % du marché mondial des trains et que, pour développer son industrie ferroviaire, la France devait avoir une offre plus complète. »

Est-ce que j’arrive à me faire comprendre ?

Demain, si vous voulez aller de Caussade à Bordeaux, soit vous prendrez une succession de TER : Caussade-Montauban, Montauban-Agen et Agen-Bordeaux, soit vous prendrez le TER Caussade-Montauban puis Montauban-Bressols et enfin Bressols-Bordeaux. Et tout ça pour vous obliger à payer plus cher !

Défendre les lignes existantes ce n’est pas défendre le passé mais une conception du tissu ferroviaire, une conception où la LGV n’est pas un plus mais un assassinat en règle de tout le système au profit d’une caste. Cet assassinat est inscrit dans les éventuels murs de la gare de Bressols plus que tout autre car la gare de Montauban n’est pas la gare d’Agen où les correspondances sont moindres. Dès le départ, la ligne LGV ne pouvait passer par Montauban, car c’était en finir avec la ligne LGV que certains pensaient faire commencer vers Castelsarrasin. Et à parler de cette ville, les conséquences de la LGV sur la gare seront également évidentes puisqu’il y a encore quelques arrêts d’intercités.

Franchement demain, si la LGV se fait, ça sera plus simple de prendre la voiture…

JP Damaggio

Le carrefour de Bressols
Tag(s) : #gare, #LGV, #montauban

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :