Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Le débat de St Porquier sur le Petit Journal

 

 

Le correspondant du Petit Journal a assisté à toute la réunion et réalisé un compte-rendu fidèle qui reprend les points essentiels. Nous le remercions pour cet effort rare qui permet de livrer au débat des arguments peu entendus. J-P Damaggio

 

Elections départementales - Canton de Beaumont-de-Lomagne

La LGV en débat à St Porquier

Dernièrement, une réunion concernant la future LGV s'est déroulée à Saint-Porquier. Une quarantaine de personne a assisté à cette réunion qui a été organisée à l'initiative de Jean-Paul Damaggio et Gabrièle Wiehn Noby, les deux têtes d'affiches de la liste Front-de-Gauche/Les Verts du canton de Beaumont-de-Lomagne, et seuls candidats à s'être prononcés résolument contre ce grand projet de 220 km de ligne à grande vitesse entre Toulouse et Bordeaux. "Des milliers d'hectares pris à l'agriculture, à la faune sauvage, à la flore, aux hommes, au tourisme. Des explosions, des déminages, un ballet incessant de camions et engins du BTP pendant des années" telle est la présentation qu'en fait Jean-Paul Damaggio. Il avait invité pour l'occasion un opposant du Lot-et-Garonne, Claude Semin. " Dans son département il y a un débat réel sur le sujet parmi les conseillers sortants et candidats. Inversement, en Tarn- et-Garonne le Conseil général a toujours été unanimement favorable à la LGV même si des sortants aujourd'hui, tergiversent sur leurs votes." Aussi cette unanimité a justifié le débat à Saint-Porquier, commune impactée par le tracé.

"Les autorités politiques sont prêtes à tout"

D'autant que l'enquête d'intérêt public (qui n'a certes qu'une valeur consultative) et dont la publication des résultats a été repoussée après les élections, a prouvé une forte participation citoyenne : près de 15 000 contributions ont ainsi été répertoriées, cas rare pour ce genre d'enquête. "Or les grands élus continuent de dire que le projet avance sans que pourtant le plan de financement n'apparaisse (pour 9 milliards tout de même). Le cas de la LGV Limoges-Poitiers où même la SNCF était défavorable a vu la signature de la Déclaration d'Utilité Publique du gouvernement (le fameux 11 janvier) démontrant ainsi que les autorités politiques sont prêtes à tout'".

Aussi Jean- Paul Damaggio souhaite indiquer que les électeurs ont encore leur mot à dire. "Pour le canton, l'échangeur de Lacourt St-Pierre (qui serait associé à la construction de la LGV) présenté comme la solution au désenclavement de la Lomagne, a été fortement contesté car il apparaît plutôt comme un encouragement à développer l'emploi autour de l'échangeur (voir les zones d'aménagement prévues de 650 hectares) plus qu'à Beaumont".

Les intervenants ont insisté sur le fait qu'une alternative moins onéreuse existe "elle s'appelle rénovation des lignes existantes avec des trains capables de remplacer avantageusement le TEOZ ou le Corail".

BFS

 

Note JPD : les trains pour remplacer TEOZ et Corail sur les lignes existantes existent déjà et l'étude a été faite par Claude Semin.

Tag(s) : #élections, #médias, #LGV

Partager cet article

Repost 0